Plus assez de conseillers du salarié à Paris !

Publié le 15 mai 2017 • Mis à jour le 15 mai 2017

La CFDT Paris a demandé au responsable de l’Unité départementale Paris de la DIRECCTE IDF de donner la possibilité aux organisations syndicales de désigner de nouveaux conseillers du salarié .
En ne permettant pas de remplacer les départs jusque fin 2018, la Direccte Paris réduit le nombre de conseillers disponibles pour accompagner les salariés parisiens qui sont donc les premières victimes de cette passivité.
La lettre adressée au Directeur du travail à Paris :

Partager

"Monsieur le Directeur,

Le 2 mai dernier, sur injonction du Ministère de la Justice, nous avons demandé à 7 conseillères du salarié de démissionner à effet immédiatement de leur mandat, pour qu’elles puissent exercer le mandat de conseillère prud’homale au 1er janvier 2018.

Ces départs s’ajoutent à ceux d’autres conseillers non remplacés à ce jour, et portent le nombre de conseillers du salariés CFDT à 64 à Paris au lieu de 82 en principe. Cette situation est bien sûr en deçà de notre représentativité (24,27% en avril 2017), mais surtout elle porte fortement préjudice aux salariés parisiens, d’autant que les 7 départs pour désignation au Conseil Prud’hommes sont ceux de nos conseillères les plus actives en nombre d’accompagnements (chiffres 2016 communiqués par vos services).

Vos services nous ont indiqué qu’aucun nouvel appel à désignation n’était prévu.

Il nous semblerait très dommageable pour les salariés parisiens que cette situation perdure jusqu’à la fin du mandat en cours (décembre 2018).

C’est pourquoi nous souhaiterions pouvoir au plus tôt, à l’instar d’autres départements (92 et 94 par exemple), compléter la liste de nos conseillers du salariés.

Dans l’attente de votre réponse, je vous prie d’agréer, Monsieur de Directeur, mes salutations les plus respectueuses.

Christophe Dague
Secrétaire général de la CFDT Paris"