1er mai à Paris - L’enjeu européen

Publié le 25 avril 2019 • Mis à jour le 29 avril 2019

Le 1er mai sous l’enjeu européen

Partager

Voter c’est choisir. C’est aussi le meilleur moyen pour éviter que quelqu’un d’autre puisse décider à ma place.
Les élections Européennes qui se dérouleront le 26 mai prochain seront une nouvelle opportunité pour les travailleurs de renforcer les piliers sociaux et environnementaux de l’Europe mais aussi de créer une Europe plus protectrice et démocratique.
La CFDT Paris appelle l’ensemble des citoyens et travailleurs Parisiens à voter lors des élections européennes du 26 mai.
De plus, la CFDT a décidé de placer le 1er mai sous l’enjeu Européen. La CFDT Paris s’inscrit pleinement dans cette démarche. C’est pourquoi la nouvelle commission exécutive de l’UTI de Paris vous donne rendez-vous le 1er mai :
• À partir de 10h30 devant le théâtre de l’Europe (Place de l’Odéon, Paris 6e) pour un rassemblement* revendicatif avec la prise de parole de Laurent Berger.
Une table ronde était envisagée l’après-midi de peur de ne pas avoir l’autorisation préfectorale pour le rassemblement du matin. Ce dernier ayant été autorisé, le débat a donc été annulé.

A SAVOIR

L’Île-de-France, territoire marqué par de fortes disparités économiques et sociales, a disposé de trois fonds européens structurels d’investissement pour résorber les inégalités sur la période de 2014-2020 :
• Fonds social européen (FSE) : il permet de financer principalement des aides à l’emploi et à la réinsertion (672 millions d’euros)
• Fonds européen de développement régional (FEDER). Il a pour vocation de renforcer la cohésion sociale et de financer en priorité des aides aux zones urbaines en difficulté (185 millions d’euros)
• Fonds européen agricole de développement rural (FEADER). Il est destiné aux aides destinées aux territoires ruraux. (58 millions)

*n’oubliez vos casquettes, drapeaux, chasubles !